Aidez-nous à traduire le site

Traduire du français vers d'autres langues

Si vous êtes des traducteurs et vous voulez faire partie de notre projet, aidez-nous à traduire le site.

Avec un dictionnaire et un stylo, traduisez-vous chaque partie du site et contribuez à le rendre utilisable par tout le monde!

Notre générateur de Lorem ipsum a des ambitions internationales, pour cela n’hesitez pas à le traduire dans toutes les langues que vous connaissez de façon excellente, comme si vous êtiez le meilleur traducteur au monde. De cette façon, vous aurez aidé notre communauté à grandir, s'étendre et rester en vie comme le latin qui, même s'il n'est pas couramment utilisé dans la langue parlée, continue à être présent dans de nombreuses expressions d'usage quotidien qui pourrait difficilement faire sans.

Un example? Lorem Ipsum!


Êtes-vous prêt à nous presenter votre traduction du site? Contactez-nous via email, nous serons heureux de vous répondre et de vous présenter notre grande communauté.


Soutenez ce projet

Avez-vous visité notre site de nombreuses fois et le jugez utile? Aidez-nous à le garder actif. Avec une pétite contribution, vous pouvez contribuer aux coûts d’hosting et de traffic. Chaque contribution, même petite, est bien acceptée. Faites votre don via PayPal, votre collaboration est précieuse! Merci.

PAYEZ-NOUS UN CAFÉ

 

La version la plus utilisée de Lorem Ipsum

« Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisci elit, sed eiusmod tempor incidunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur. Quis aute iure reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint obcaecat cupiditat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum. »

 

Traduction de Lorem Ipsum en français

« Pour vous faire mieux connaitre d’où vient l’erreur de ceux qui blâment la volupté, et qui louent en quelque sorte la douleur, je vais entrer dans une explication plus étendue, et vous faire voir tout ce qui a été dit là-dessus par l’inventeur de la vérité, et, pour ainsi dire, par l’architecte de la vie heureuse. Personne ne craint ni ne fuit la volupté en tant que volupté, mais en tant qu’elle attire de grandes douleurs à ceux qui ne savent pas en faire un usage modéré et raisonnable ; et personne n’aime ni ne recherche la douleur comme douleur, mais parce qu’il arrive quelquefois que, par le travail et par la peine, on parvienne à jouir d’une grande volupté. En effet, pour descendre jusqu’aux petites choses, qui de vous ne fait point quelque exercice pénible pour en retirer quelque sorte d’utilité ? Et qui pourrait justement blâmer, ou celui qui rechercherait une volupté qui ne pourrait être suivie de rien de fâcheux, ou celui qui éviterait une douleur dont il ne pourrait espérer aucun plaisir.
Au contraire, nous blâmons avec raison et nous croyons dignes de mépris et de haine ceux qui, se laissant corrompre par les attraits d’une volupté présente, ne prévoient pas à combien de maux et de chagrins une passion aveugle les peut exposer. J’en dis autant de ceux qui, par mollesse d’esprit, c’est-à-dire par la crainte de la peine et de la douleur, manquent aux devoirs de la vie. Et il est très facile de rendre raison de ce que j’avance. Car, lorsque nous sommes tout à fait libres, et que rien ne nous empêche de faire ce qui peut nous donner le plus de plaisir, nous pouvons nous livrer entièrement à la volupté et chasser toute sorte de douleur ; mais, dans les temps destinés aux devoirs de la société ou à la nécessité des affaires, souvent il faut faire divorce avec la volupté, et ne se point refuser à la peine. La règle que suit en cela un homme sage, c’est de renoncer à de légères voluptés pour en avoir de plus grandes, et de savoir supporter des douleurs légères pour en éviter de plus fâcheuses. »